La démarche d'adoption, pas à pas...

La préparation du dossier

Les familles adressent à Diaphanie de préférence par Internet une demande en vue d’adoption accompagnée des photocopies de l'agrément et des enquêtes sociale et psychologique.

Si Diaphanie estime réalisable l’acceptation de la demande par les institutions colombiennes, le processus commence ; sinon, Diaphanie informe les postulants de son impossibilité d’accompagnement.

Si cette estimation est positive, elle invite la famille à co-signer avec elle un document appelé projet de mise en relation (PMR). Ce document mentionne le pays et la fondation vers lesquels sera orientée la famille.

Dès lors, Diaphanie prépare avec la famille le dossier, en assure la transmission et le suit au long de l’itinéraire administratif qu’il devra parcourir.

Un Correspondant familial de Diaphanie accompagnera la famille tout au long du processus et lui adressera les différents éléments nécessaires à la constitution de son dossier.

Pour l’établissement de son dossier, la famille devra prendre rendez-vous avec un psychologue clinicien libéral. Celui-ci rédigera un compte-rendu pour le dossier administratif en complément de l’entretien psychologique du Conseil Général.

La préparation à l'apparentement 

L’équipe psychologique de Diaphanie propose ensuite des réunions d'accompagnement et de préparation à l'apparentement et à la parentalité adoptive ; de plus, la famille pourra solliciter à tout moment le pôle psychologique pour des entretiens privés si elle a des interrogations.

Dans ce processus, sont prévues également des rencontres avec des membres de Diaphanie ou en groupe de familles ; ceci permet d’échanger des informations, des expériences, de tisser des liens,...

La préparation au départ

Après un délai plus ou moins long, c’est la fondation étrangère sollicitée qui accepte ou non l'inscription de la famille sur sa propre liste d'attente, puis, après un nouveau délai, propose un enfant adoptable et communique les informations dont elle dispose : son identité, son âge, son environnement social, son dossier médical …

La famille est alors reçue une nouvelle fois par Diaphanie pour évoquer le dossier de l’enfant, et préparer et organiser le départ.

Si la famille accepte cette proposition, elle doit, comme le demande la Colombie, aller chercher son enfant dans son pays d’origine, en y prévoyant un séjour d’au moins 6 à 8 semaines. Cependant, l’un des parents peut écourter son séjour après la signature sur place des documents indispensables.

Une fois sur place, cette famille est assistée tout au long de son séjour par les correspondantes de Diaphanie. C’est avec celles-ci qu’elle préparera son voyage.

L'accompagnement au retour

A leur retour en France avec leur enfant, les parents doivent demander la transcription du jugement étranger selon la législation française. Diaphanie les accompagne alors dans la réalisation de cette obligation légale.

Le suivi post adoption

Puis un plan de rencontres sur une période de deux ans avec un correspondant de DIAPHANIE est établi. Le suivi est imposé par les pays d’origine mais il est aussi l'occasion d’entretiens utiles pour les parents et les enfants (au moins quatre entretiens de suivi).

Bien évidemment, la famille pourra solliciter à tout moment le pôle psychologique pour des entretiens supplémentaires si elle a des interrogations, des doutes, des difficultés.

Diaphanie propose également régulièrement une « Journée des Familles », au cours de laquelle toute l’équipe se réunit avec les familles qui le peuvent, et sont organisés différents ateliers de réflexions et de témoignages dans un esprit ouvert, festif et convivial, pendant que les enfants s’amusent entre eux. C’est l’occasion pour tous de se retrouver, d’échanger, de partager des informations et des expériences, de nouer et renouer des contacts, voire de visiter une région durant le week-end !